La justice américaine a décidé, faute de preuves, de ne pas inculper pour viol l’international portugais Cristiano Ronaldo, a annoncé ce lundi le procureur en charge du dossier.

Une ancienne mannequin américaine, Kathryn Mayorga, 35 ans, avait accusé le quintuple Ballon d’or de l’avoir violée en 2009 dans une chambre d’hôtel de Las Vegas. «Sur la base des informations disponibles», ces «accusations ne peuvent pas être prouvées au-delà d’un doute raisonnable», selon un communiqué du procureur du comté de Clark, dans le Nevada.



Lire aussi: Sénégal : la visite de Sadio Mané à l’Université Cheikh Anta Diop vire aux jets de pierres (vidéo)

Le 13 juin 2009, la plaignante avait appelé la police de Las Vegas pour dénoncer un viol, mais avait refusé d’identifier son agresseur. Le dossier avait alors été refermé. En 2010, elle avait passé un accord au civil avec Cristiano Ronaldo à ce sujet.

En août 2018, elle avait repris contact avec la police de Las Vegas en demandant la réouverture de son dossier et avait accusé pour la première fois l’attaquant de la Juve.

«Malgré le passage du temps, la police a enquêté sur ses allégations», mais n’a pas trouvé de preuves. «En conséquence, aucune poursuite ne sera engagée», écrit encore le procureur.

lequipe.fr

Miss Togo 2019