L’entourage de Nicolas Sarkozy continue à assurer que l’affaire du présumé financement libyen de sa campagne présidentielle lui a en partie coûté la présidentielle de 2012.

Près d’une semaine après un nouveau rebondissement dans l’affaire du présumé financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, le principal intéressé a enfin réagi aux dernières révélations du « Journal du Dimanche », publiées le 14 juillet. Elles mettent en doute la véracité du témoignage de Ziad Takieddine, principal accusateur de Nicolas Sarkozy.



Alors que l’ancien président de la République était ce lundi à La Baule pour une séance de dédicace de son livre « Passions », il s’est exprimé au micro de BFMTV. Il dénonce une « machination » et assure que les auteurs « auront à rendre des comptes ».

Lire aussi: Le géant japonais Mitsubishi a des projets pour le Togo

 « Pour moi, il y a une seule chose qui est importante, c’est que les Français aient la vérité, toute la vérité. Ça fait sept ans qu’on leur ment. La vérité commence à éclater. Et ceux qui sont responsables de ce scandale politique, médiatique, crapuleux, tous, auront des comptes à rendre, de ce qu’ils ont fait. J’ai toujours dit que la vérité finirait par triompher. Elle est en train d’apparaître. Chacun jugera. »

L’entourage de Nicolas Sarkozy continue à assurer que cette affaire lui a en partie coûté la présidentielle de 2012.

Nicolas Sarkozy est mis en examen dans cette affaire dite « Kadhafi », et par ailleurs dans l’attente d’un procès pour l’affaire des écoutes.

nouvelobs.com

Miss Togo 2019