Affaire Nalvany : Angela Merkel invite la Russie à répondre aux questions

La chancelière allemande Angela Merkel a estimé mercredi que seule la Russie «pouvait et devait» répondre aux «questions» posées par l’empoisonnement au Novitchok de l’opposant Alexeï Navalny, destiné à le «réduire au silence».

Coronavirus : Angela Merkel s’attend à une situation «encore plus difficile»

 

L’opposant russe, hospitalisé à Berlin et dont des examens ont prouvé selon le gouvernement allemand qu’il avait été empoisonné à l’aide d’un puissant neurotoxique de «type Novitchok», a été «victime d’un crime» destiné à le «réduire au silence», a déclaré à la presse Mme Merkel.

La chancelière a ajouté que «de très graves questions se posent à présent, auxquelles seul le gouvernement russe peut et doit répondre».

Merkel invitée par Emmanuel Macron dans sa résidence d’été à Brégançon

Le Royaume-Uni a également appelé mercredi la Russie à «dire la vérité» sur le sort de l’opposant Alexeï Navalny, jugeant «absolument inacceptable» l’usage d’une «arme chimique interdite».

Plus d'articles
Un document prouve que Jordan a menti pendant “The Last Dance”