>

Affaire Pogba : “on allait en boite de nuit…”, la mère de la star donne un précieux conseil

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

La guerre entre Paul Pogba et son frère Mathias alimente les discussions sur la toile. Dans un entretien avec la BBC, elle a parlé de sa passion pour la musique, du football et de l’attitude des jeunes.

“A notre époque, on faisait des surprises anniversaires, on allait en boite de nuit. Mais, c’était un peu discipliné. On allait en groupe avec les frères et amis. Maintenant, c’est un peu compliqué. Je vois des jeunes filles presque dénudées. J’ai des principes personnels, Je n’aime pas ce genre de choses. Aller s’amuser, c’est normal, mais il faut faire attention, être pudique. Personnellement, il y a des choses que je ne pouvais pas faire devant ma famille. Mais je ne veux pas juger [les autres], chacun a sa manière de voir les choses”, indique Yéo Pogba précisant au passage qu’elle aime “presque toutes les musiques (…). Je suis universelle”.

Critiquant l’attitude de la nouvelle génération d’artistes qui aime régler ses problèmes en publique sur la toile, elle a invité à privilégier le dialogue.

“Il faut éviter de se faire la guerre. Chacun a sa chance dans la vie. Si ton ami a eu plus de chance que toi, ton tour viendra. Ce n’est pas la peine de se clasher, c’est désolant. C’est pourquoi, je ne suis pas trop sur les réseaux sociaux. J’évite parce que je vois certaines choses qui m’énervent. Il y a certaines choses que les gens me montrent, franchement, c’est décevant. Je ne vois pas pourquoi ils font cela. Ils sont tous jeunes, pourquoi se clasher devant les gens ?”, s’interroge-t-elle, assurant que “ce n’est pas un bon exemple pour la future génération. C’est honteux. Parlez entre vous et essayez de régler les choses en frères”. Un message déguisé à l’endroit de ses fils en plein clash ? Certains le pensent.

Mme Pogba en a profité pour également plaider pour que les parents laissent leurs filles faire carrière dans le football. “Quand elles réussissent, c’est pour aider leurs familles. Il ne faut pas les décourager parce que le sport, c’est le mental. Laissez nos filles faire ce qu’elles veulent”, plaide-t-elle. L’ambassadrice du football féminin guinéen a confié avoir “touché à toutes les disciplines à part la natation parce que je n’ai jamais osé me mettre dans l’eau”.

Avec Vision Guinée Info