Afrique du Sud : le pays compte remettre ses doses du vaccin AstraZeneca à l’Union africaine

Dénouement heureux pour l’Afrique du Sud ! Au final, la grande équation de ses vaccins AstraZeneca déjà livrés a été résolue. Au début du mois, les autorités avaient fait le choix radical d’écarter AstraZeneca en raison d’une étude universitaire qui a remis en doute l’efficacité de ce vaccin sur le variant sud-africain qui est présent dans plus de 90% des cas détectés aujourd’hui dans le pays.

Dès lors, toutes les trames ont été envisagées : revendre les doses au cas par cas, les échanger ou encore les renvoyer en Inde… avec en tête le 31 avril, date de péremption des flacons. Mettant fin aux réflexions, le ministre de la Santé sud-africain a exposé la solution du gouvernement devant les parlementaires.

« Les doses AstraZeneca que nous avons achetées ont été mises à disposition de la plateforme de l’Union africaine à laquelle nous appartenons et seront distribuées aux pays qui ont manifesté un intérêt pour ce vaccin et qui ne sont pas concernés par le défi que représente ce variant. Ainsi il n’y aura ni gâchis ni dépenses inutiles », a-t-il expliqué.

Rappelons que l’acquisition des doses d’AstraZeneca a valu près de sept millions d’euros à l’Afrique australe. Ceci dit, les clauses de mise à disposition des vaccins auprès de l’UA n’ont pas été précisées. Toutefois, l’organisation africaine compte énormément sur le vaccin Oxford-AstraZeneca. Plus de 400 millions de doses ont été sécurisées pour le continent.

Avec RFI

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Etude : un jeune sur deux préfère la nourriture au s3xe !