Le congrès national africain (ANC), est touché par un énième scandale de corruption. L’affaire éclabousse la mairie de Durban. Le parti majoritaire a décidé de limoger Zandile Gumede, la maire de la ville. En ce moment, elle est dans le viseur d’une enquête pour racket et corruption dans une affaire de fraude lors de l’obtention d’un contrat public.

Zandile Gumede n’est pas la seule. Plus d’une soixantaine de conseillers de la région du KwaZulu-Natal sont aussi concernés.



Lire aussi : Une Philippine et son fils adolescent expulsés de l’Israël

Gumede, à la tête de la ville depuis trois ans, était déjà suspendue par le comité provincial depuis juin. Cette fois-ci, elle est complètement limogée par le parti de Cyril Ramaphosa. Elle est accusée de corruption ainsi que 62 conseillers municipaux et provinciaux. 9 d’entre eux ont fait les frais de cette purge au sein du parti.

Ils sont accusés à cause d’une affaire de pots-de-vin concernant un marché public, dont le prix aurait été multiplié par 10. Une affaire pour laquelle Zandile Gumede est actuellement en liberté sous caution. L’ANC lui reproche aussi une mauvaise gestion de la ville, avec d’énormes problèmes sanitaires et un retard conséquent dans l’attribution des logements sociaux aux habitants.

Lire aussi : Bénin : le gouvernement décide renforcer la qualité des soins dispensés dans les hôpitaux et formations sanitaires

L’ancienne maire de Durban Zandile Gumede se dit victime d’une guerre de faction en interne. Gumede est une proche de Jacob Zuma. Mais le comité provincial du parti a, lui, décidé de faire cause commune derrière le président Ramaphosa.

Miss Togo 2019