Afrique : les inégalités hommes-femmes pèsent sur l’économie subsaharienne

RDC / vente du pain par les femmes, source de subsistance et d'indépendance financière pour de nombreux ménages
RDC / vente du pain par les femmes, source de subsistance et d’indépendance financière pour de nombreux ménages

Les inégalités qui entravent l’activité économique des femmes en Afrique subsaharienne font perdre 95 milliards de dollars par an aux pays de cette région. C’est le constat dressé par le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) dans son rapport 2016 sur le développement humain en Afrique.

Les facteurs politiques, économiques et sociaux qui empêchent les femmes d’avoir une activité aussi efficace économiquement que celle des hommes ont une incidence financière énorme sur ces pays. Le manque à gagner de ces disparités hommes-femmes est évalué à 95 milliards de dollars par an par le PNUD. Si les niveaux de scolarisation et de prévention en matière de santé des femmes étaient sensiblement alignés sur ceux des hommes, leur participation à la richesse nationale en serait de beaucoup améliorée.

En effet, 60% des femmes travaillent en Afrique subsaharienne. Mais leur travail est sous-payé et il dépend bien souvent du secteur informel, ce qui ne contribue pas autant que cela devrait au PIB. Détenir un compte bancaire et accéder au crédit leur permettraient aussi de mieux déployer leur activité productive.

Restreindre l’accès des femmes au marché du travail par des normes sociales qualifiées de néfastes par le PNUD et par la même brider leurs capacités productives fait, en conclusion, perdre beaucoup d’argent aux économies d’Afrique subsaharienne.

Accédez au rapport

Source : Rfi

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Mali : Al-Qaïda revendique la mort des 3 soldats français