Algérie : le chef de l’armée appelle au dialogue

Le chef d’État-major de l’armée algérienne, le général Ahmed Gaid Salah a appelé les manifestants à un dialogue franc avec les institutions de l’Etat, a-t-on appris de Bénin Web Tv. Un appel qui intervient alors que les manifestants réclament la démission des hauts responsables politiques du pays.

« Je reste entièrement convaincu que l’adoption d’un dialogue constructif avec les institutions de l’Etat est le seul moyen de sortir de la crise », a déclaré le général Ahmed Gaid Salah dans un communiqué publié par le ministère de la Défense.

C’est « le moyen le plus sage de présenter des propositions constructives, de rapprocher les points de vue et de parvenir à un consensus autour des solutions disponibles », a-t-il ajouté.

Salah a été pendant des années un ardent défenseur du président Abdelaziz Bouteflika jusqu’à ce qu’il demande le 2 avril qu’une procédure de destitution soit lancée contre le dirigeant malade, qui a démissionné le même jour. Un président par intérim a été mis en place et des élections prévues pour le 4 juillet, mais les manifestations qui ont poussé Bouteflika au pouvoir ne se sont pas apaisées.

Mercredi, des centaines de personnes se sont rassemblées devant le Syndicat général des travailleurs de la capitale, Alger, pour marquer le 1er mai, où elles ont brandi des drapeaux algériens et scandé des slogans contre le « système ».

La police les a empêchés de rejoindre d’autres manifestants rassemblés devant le bureau de poste emblématique de la ville, centre des manifestations qui ont débuté en février et qui ont régulièrement attiré de vastes foules.

Lire aussi LDC : les propos de Jürgen Klopp sur Messi suite à la défaite de Liverpool au Camp Nou

Salah a repoussé mardi les appels des manifestants à Abdelkader Bensalah, ancien président de la Chambre haute, et au Premier ministre Noureddine Bedoui de se retirer. Dans un discours, le chef de l’armée a déclaré que les prochains scrutins, qui respectent les délais prévus par la constitution, constituent « la solution idéale pour mettre fin à la crise ».

Plus d'articles
Zlatan Ibrahimovic : “LeBron, quand il fait de la politique…” ; la réponse cinglante du basketteur