in ,

Ali Bongo quitte l’Arabie Saoudite ce mercredi

Ali Bongo Ondimba sera finalement transféré au Maroc mercredi 28 novembre, comme l’a annoncé la Première dame Sylvia Bongo Ondimba ce mardi. La convalescence du président avait auparavant fait l’objet d’un étrange ballet entre Rabat, Libreville et Riyad, aux frontières des relations personnelles et de la diplomatie.

Ali Bongo quitte l’Arabie Saoudite ce mercrediAli Bongo Ondimba (ABO) va donc finalement être transféré en terre marocaine, dans un hôpital de Rabat, mercredi 28 novembre en provenance de Riyad, en Arabie saoudite. Son épouse, Sylvia Ondimba a confirmé l’information mardi 27 novembre en fin de journée.

Le chef de l’État gabonais était hospitalisé depuis le 24 octobre à la suite d’un accident vasculaire cérébral ayant nécessité une intervention chirurgical et un placement en coma artificiel.

Le président va donc poursuivre au Maroc une convalescence qui est devenue, au fil des rebondissements, le feuilleton le plus suivi par les Gabonais.

Depuis le 24 octobre, les rumeurs allaient en effet bon train au sujet de l’état de santé du président. À chaque jour son lot de spéculations et d’interrogations, favorisées par la quasi-absence de communication officielle sur le sujet. Dernier épisode en date : l’imbroglio autour du lieu où il poursuivrait sa convalescence.

Le 22 novembre, Sylvia Bongo Ondimba a en effet reçu un appel du roi du Maroc, Mohammed VI. Depuis plusieurs jours, celui-ci insistait pour que son ami d’enfance vienne passer sa convalescence dans son pays. Il avait fait aménager un établissement hospitalier militaire, notamment pour des raisons sécuritaires et des impératifs de confidentialité.



Le tableau le plus cher du monde est porté disparu

Le tableau le plus cher du monde est porté disparu

He Jiankui, Lulu, Nana

Un scientifique chinois annonce la naissance de 2 premiers bébés génétiquement modifiés