Covid-19 : l’Allemagne ferme ses frontières et ignore les critiques de l’UE

Pas question de laisser le Covid-19 traverser les frontières allemandes ! Cette stratégie a pour but de contenir la diffusion des très contagieux variants du coronavirus, provoquant des frictions avec l’Union européenne.

Le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer a déclaré dans l’édition dominicale du quotidien Bild que « Les personnes qui ne font pas partie des quelques exceptions autorisées ne pourront pas entrer ».

Plus qu’une simple déclaration, cette sortie est une forte restriction adressée à l’égard de ses voisins de l’Union européenne.

Par ailleurs, certaines voix ferroviaires qui assuraient la liaison avec plusieurs pays frontaliers ont été suspendues. Ces restrictions ont été décidées en raison des craintes du gouvernement allemand d’une nouvelle vague de contamination au Covid-19 provenant des variants Britannique et sud-africain du virus. Or la République Tchèque, la Slovaquie et la région autrichienne du Tyrol sont considérées par Berlin comme zones à haut risque.

Des contrôles aux frontières pourraient aussi être prochainement instaurés à la frontière avec la Moselle, département français où la circulation des variants est particulièrement active.

L’Union européenne et son mécontentement

L’Union européenne semble ne pas digérer les démarches restrictives entreprises par les autorités allemandes. C’est dans cette logique que la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides a affirmé que : « le virus ne se laissera pas arrêter par des frontières fermées. La seule chose qui aide, ce sont les vaccins et les mesures de précaution sanitaires, il est à mon avis erroné de revenir à une Europe des frontières fermées ».

L’Allemagne fait dos-rond et ne compte pas adoucir les mesures, par peur d’exposer la population à une forte contamination.

Avec 7sur7

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
#BlackOutTuesday : des milliers d’images noires postées sur les réseaux sociaux ce mardi