Après la cyberattaque massive en Allemagne ciblant des centaines de responsables politiques et de personnalités, dont Angela Merkel, qui a créé un choc dans le pays, la police allemande a annoncé, ce mardi, l’interpellation d’un homme de 20 ans.


Image d’illustration

Selon la presse allemande, les forces de l’ordre ont arrêté dimanche soir dernier un jeune homme de 20 ans. Le suspect, un lycéen du Land de Hesse qui habite chez ses parents, aurait d’abord tout nié, puis serait passé aux aveux dès lundi. A priori, il n’aurait pas agi en lien avec des services secrets étrangers. Les forces de l’ordre ont également procédé à la perquisition de son lieu de résidence. Elles n’ont pas pu mettre la main sur son ordinateur, car le jeune homme avait pris soin de le détruire.

Un millier de victimes

Les autorités allemandes avaient dévoilé vendredi la publication via un compte Twitter @_0rbit, bloqué depuis, de données personnelles ou professionnelles d’environ un millier de responsables politiques, dont la chancelière Angela Merkel et plusieurs de ses ministres.

Pour trouver ce suspect, la police allemande se serait appuyée à la fois sur des témoignages et sur des traces numériques laissées sur la Toile. Au moment de la publication des données, un Youtuber a notamment échangé des messages avec l’auteur présumé. Selon lui, il cherchait « surtout à attirer de l’attention ». Ce qu’il risque de récolter maintenant, c’est une peine de prison. La police fédérale allemande devrait donner davantage de détails sur cette affaire à l’occasion d’une conférence de presse.

 

Avec lemonde.fr