Amber Heard : “Il a mis ses doigts en moi…”, quand l’actrice accusait Johnny Depp de vi0l

Durant 6 longues semaines, Amber Heard et Johnny Depp se sont tiraillés au tribunal de Fairfax sous les yeux du monde entier.

S’accusant mutuellement de diffamation et de violences conjugales, l’ancien couple star d’Hollywood a dévoilé les détails les plus macabres de son intimité.

De la distribution de drogues le jour de leurs noces aux insultes en passant par les coups portés, mais aussi les soupçons d’adultères… La pudeur a laissé place au scandale sur lequel revient le documentaire Johnny vs. Amber : From love to hate (de l’amour à la haine).

Disponible gratuitement sur 6play dès ce vendredi 1er juillet en version originale sous-titrée, le programme dévoile les temps forts du procès.

On redécouvre le témoignage glaçant d’Amber Heard accusant son ex-mari de l’avoir vi0lée. Revenant sur le jour où “le monstre”, l’alter ego de son mari sous l’emprise de drogues et d’alcool, était de retour à la maison, elle a étranglé un sanglot : « Je voyais qu’il cherchait quelque chose. Et là… Il a entrepris une fouille corporelle. Il m’a dit qu’il cherchait sa cocaïne. Il a mis ses doigts en moi ».

Dépeignant un portrait sombre, violent et colérique de l’acteur, Amber Heard a fait de terribles révélations sur la nuit de l’horreur qu’elle a vécue en 2015, en Australie : « À un moment, il avait une bouteille cassée qu’il mettait contre mon visage, contre mon cou, près de ma mâchoire. Et il m’a dit qu’il allait me découper le visage. Johnny a mis une bouteille en moi, et je me souviens d’avoir essayé de me débattre (…). J’essayais juste de me lever, pour respirer, pour lui dire qu’il me faisait vraiment mal ».

Perdant le contrôle de sa vessie, elle s’est souvenue avoir vu “du sang sur le sol”. Des accusations portées sous les yeux de l’acteur qui n’a cessé de se défendre en assurant n’avoir jamais levé la main sur elle.

Johnny Depp l’a à son tour accusée d’être le bourreau de leur relation. « Il n’y a pas de jour heureux, il n’y a pas de semaine heureuse, il n’y a pas de mois heureux, quand on vous répète constamment que vous avez tort sur ceci ou cela, que vous êtes idiot », a déclaré à la barre l’acteur de 59 ans.

Avec Gala.

Similaires