Améliorer le fonctionnement de nos juridictions administratives

Table d'honneur
Table d’honneur

« Notre leitmotiv doit être l’amélioration constante de l’État de droit. C’est le ferment de notre société et le ciment de notre vivre ensemble », a affirmé le Premier ministre Komi Selom Klassou ce mardi 13 décembre à la cérémonie d’ouverture du colloque international de l’Association africaine des hautes juridictions francophones (AA-HJF).

Ce colloque a pour but de réfléchir aux défis et aux perspectives des juridictions administratives.

La juridiction administrative est celle qui règle les litiges survenant entre l’administration et les citoyens. Elle ne fonctionne malheureusement pas encore comme il se doit dans des pays d’Afrique francophone.

Le Premier ministre a donc vivement espéré que les travaux de ce colloque puissent « prescrire une thérapie idoine pour améliorer le fonctionnement de cette juridiction dans l’espace couvert par l’AA-HJF. »

Il en va de la survie de l’État de droit, car on peut craindre les pires abus de la part d’une administration qui n’est pas sanctionnée lorsque ses actes portent préjudice aux individus.

Plus d'articles
Meghan Markle et Harry pris de remords : “Ils veulent désespérément rendre visite à la reine”