in ,

ANADEB : accroître le revenu et la consommation des ménages pauvres pour lutter contre leur vulnérabilité

L’Agence nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) a procédé le 16 novembre à la validation communautaire de la liste des ménages identifiés comme bénéficiaires des transferts monétaires à Gapé dans le village d’Aloyi (préfecture de Zio).

ANADEB : accroître le revenu et la consommation des ménages pauvres pour lutter contre leur vulnérabilité

Cette activité, qui s’inscrit dans le cadre du projet de Filets sociaux et Service de Base (FSB), fait suite à une série d’enquêtes menées par l’Institut national de la Statistique et des Etudes économiques et démographiques (INSEED).

La cérémonie s’est déroulée en présence du Préfet de Zio, M. Kadevi Etsèvi et du chef du village d’Aloyi Togbui Tsèvi Komla.

ANADEB : accroître le revenu et la consommation des ménages pauvres pour lutter contre leur vulnérabilité

Financée par l’État togolais et le groupe de la Banque mondiale, respectivement à hauteur de 750 millions F CFA par an et de 6 milliards pour une période de deux ans, ce projet permet de lutter contre la pauvreté.

« Je pense qu’à la Banque Mondiale, notre vision, c’est de lutter contre la pauvreté, d’aider toutes les populations à avoir un minimum de base qui puisse leur permettre de participer aussi à la croissance économique du pays. Et c’est ce qui nous motive à pouvoir, à travers ces différentes stratégies, participer à l’amélioration des conditions de vie de ces populations », a indiqué, Vigan Charlène, membre de l’Équipe protection sociale de la Banque mondiale au Togo.

ANADEB : accroître le revenu et la consommation des ménages pauvres pour lutter contre leur vulnérabilité

Suite à la validation par la population d’Aloyi, 80 ménages ont été retenus au finish pour bénéficier d’un montant de 15 000 F CFA par trimestre sur une période de deux ans.

Pour Mme Katanga Mazalou, Directrice Générale d’ANADEB, la population d’Aloyi a encore la possibilité pendant une semaine de se prononcer sur les résultats qui leur sont présentés par l’INSEED avant que ces transferts monétaires ne commencent véritablement.

Togbui Tsèvi Komla, chef du village d’Aloyi

L’étape d’Aloyi n’est qu’une phase expérimentale pour servir de leçon en vue de l’amélioration de la démarche pour toucher les 52 000 ménages identifiés.



Saham Ad
Didier K. Ekouevi, Maître de Conférences Agrégé, MCA, Santé publique, épidémiologiste, Faculté des Sciences de la Santé, FSS, Université de Lomé, prix, Dedonder-Clayton, 2018, VIH/SIDA, Françoise Barre-Sinoussi, Prix Nobel de Médecine, 2008,

Le Togolais Dr Didier K. Ekouevi (Université de Lomé), lauréat du prix Dedonder-Clayton 2018 (vidéo)

Harmonies Togo initie le ‘‘Café-médias’’ pour une utilisation plus efficace de la communication média et digitale