Le programme canadien de bourses de la Francophonie, une initiative financée par le gouvernement du Canada, a ouvert les candidatures pour un programme de bourses restreint destiné à 19 pays, dont 14 d’Afrique, membres de l’Organisation de la Francophonie.

Ces pays africains éligibles au programme sont le Cap-Vert, l’Egypte, le Gabon, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, l’île Maurice, Madagascar, le Maroc, la Mauritanie, le Niger, la République de Djibouti, la République du Congo, Sao Tomé-et-Principe et les Seychelles.



La formation est ouverte aux professionnels dont les candidatures devront se faire avec l’accord des institutions dans lesquelles ils sont employés. Une condition qui cadre avec l’objectif du programme qui est de renforcer les capacités institutionnelles des pays participants. Les candidats à la bourse doivent justifier d’une bonne connaissance du français et seront amenés lors des sélections, à répondre à un test en ligne pour évaluer leur niveau en anglais.

Togo : baptême de 2 grands amphithéâtres de 1500 places à l’Université de Lomé

Pour la session de l’année 2020 qui marque la fin du programme, seules les formations technique, professionnelle ou universitaire d’une durée maximale d’un an seront acceptées. Les domaines concernés sont entre autres, le développement durable, les sciences forestières, les sciences humaines, les technologies éducatives, l’entrepreneuriat, la gestion et le règlement des conflits.

Les bourses seront mises en œuvre dans les institutions de formation canadiennes dont HEC Montréal, l’Université Laval, l’Université Laurentienne ou encore l’Université du Québec à Trois-Rivières. Les dates limites et les quotas de boursiers varient d’un pays à l’autre. Les candidats devront se référer à leur fiche pays pour plus d’informations.

Avec Agence Ecofin

[Vidéo] Sénégal : à 75 ans, il est étudiant en master II