Tanko Timati

L’Unesco propose ce programme de renforcement de capacité sur les standards internationaux et régionaux portant sur la liberté d’expression, l’accès à l’information et la sécurité des journalistes. Il s’adresse aux membres du judiciaire d’Afrique francophone.

Cette formation en ligne, qui sera notamment mise en œuvre avec la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples, permettra de renforcer le rôle des acteurs judiciaires, en particulier des juges, sur ces questions. D’autres sujets seront également abordés, tels que les défis en matière de restriction de la liberté d’expression et l’exercice de ce droit à l’ère d’Internet.

Bourse, étude, CheveningCe programme vient s’insérer dans le cadre plus large de la mise en œuvre du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité, approuvé par le Conseil des Chefs de Secrétariat des organismes des Nations Unies en 2012 et reconnu par la Résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies A/RES/68/163 du 18 décembre 2013.

Le projet s’inscrit également dans le contexte de la coopération fructueuse existant entre l’UNESCO et de nombreux acteurs nationaux et régionaux en Afrique visant à promouvoir la liberté d’expression et sécurité des journalistes, comme l’illustre le protocole d’entente entre l’UNESCO et la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples signé le 14 août 2018.

Chaque module du cours reprendra les textes juridiques et les jurisprudences sur les thèmes y référant. Ils seront illustrés par des vidéos où des acteurs phares du monde juridique présenteront des exemples concrets ou des éléments complémentaires.

Ce programme s’adresse à un vaste public de juges, de procureurs et d’avocats ainsi qu’à d’autres acteurs des systèmes judiciaires des pays d’Afrique francophone. Les enseignants ou les équipes pédagogiques des formations juridiques, les journalistes, peuvent aussi s’inscrire.

Cliquez ici pour plus d’informations.