Apple condamné à verser une lourde amende

Le géant américain a perdu une nouvelle bataille: Apple a été condamné par un tribunal américain à verser 31 millions de dollars à Qualcomm pour violation de brevets pour des composants utilisés sur les iPhone 7, 8 et X.

Le fabricant américain de composants pour smartphone s’est réjoui de cette décision, estimant que ce jugement « est la dernière victoire en date dans notre conflit juridique dans le monde entier destiné à faire reconnaître qu’Apple se sert de nos technologies sans les payer ».

Image d’illustration

Lire aussi : Togo/Public Affairs Africa recrute

Dans ce dossier, les technologies en question sont celles qui permettent à un smartphone de se connecter rapidement à internet dès qu’on l’allume ou encore qui permettent aux applications de traiter plus efficacement les données.

Le bras de fer judiciaire est engagé au niveau mondial depuis plusieurs années entre les deux groupes qui se poursuivent mutuellement: Qualcomm accusant Apple d’utiliser ses technologies sans payer de licence,  Apple, estimant de son côté que Qualcomm lui a réclamé des royalties injustifiées.

Qualcomm avait déjà remporté une victoire fin 2018, en obtenant d’un tribunal allemand une interdiction de vente sous condition de certains iPhone, une décision similaire avait été prise en Chine peu de temps auparavant.

La hache de guerre est donc loin d’être enterrée entre les deux groupes. De nombreuses procédures sont en cours. Si Qualcomm a longtemps été un fournisseur d’Apple en « puces modem », le géant américain a depuis cessé de s’approvisionner chez son ennemi, au profit du géant des semi-conducteurs, Intel.

Avec BFM Business

Plus d'articles
Togo/Elections du 30 juin : les derniers éclairages de Jules Amim de la CENI