Après la fusillade à Vienne, Macron promet de “ne rien céder”

Le lundi 2 novembre, dans la soirée, des attaques ont visé plusieurs lieux différents à Vienne et Emmanuel Macron a exprimé son soutien au peuple autrichien dans un tweet.

« Nous, Français, partageons le choc et la peine du peuple autrichien frappé ce soir par un attentat au cœur de sa capitale, Vienne », a indiqué le chef d’État. « Nos ennemis doivent savoir à qui ils ont affaire. Nous ne céderons rien », a-t-il ajouté.

L’Elysée a précisé qu’Emmanuel Macron s’était entretenu dans la soirée avec le chancelier autrichien Sebastian Kurz, à qui il a « exprimé sa totale solidarité, son soutien et proposé l’aide de la France si nécessaire ».

Selon Sputnik, la fusillade est survenue en plein centre de Vienne, faisant au moins 2 morts, dont un des auteurs de l’attentat.

Six différents lieux ont été visés, selon la police sur son compte Twitter, et plusieurs personnes ont été blessées.

Similaires