Après l’Afrique du Sud, le Kenya exprime à son tour sa confiance en Huawei

Le Kenya a exprimé sa confiance, la semaine dernière, en l’équipementier télécoms chinois Huawei, engagé dans de nombreux projets d’infrastructures dans le pays et actuellement au cœur d’une bataille technologique avec les Etats-Unis. Face à la presse, Joseph Mucheru, le ministre kényan des Technologies de l’Information et de la Communication, a déclaré que la nation de l’Afrique de l’Est prendrait ses propres décisions en la matière.

Lire aussi : Sans club, José Mourinho s’ennuie : « le football me manque »

Le ministre qui pense que Huawei n’est qu’un bouc émissaire de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, qui a plus de relents politiques que technologiques, a déclaré : « Nos politiques ne sont pas dictées par les politiques américaines en matière de technologie […]. Nous choisissons ce qui est le mieux pour nous […] Nous n’allons pas être liés à ce que les autres personnes disent, mais nous allons nous assurer que nos citoyens en auront pour leur argent ».

A travers cette sortie médiatique de son ministre des TIC, le Kenya est devenu le second pays à affirmer sa confiance en Huawei, actuellement leader de la 5G, mais considéré par les Etats-Unis et ses alliés comme une menace pour la sécurité des réseaux et systèmes numériques qu’il contribue à déployer. Avant le Kenya, l’Afrique du Sud, par la voix de son président Cyril Ramaphosa, avait affirmé qu’elle se reposerait sur l’expertise de l’entreprise chinoise pour son évolution technologique.

Lire aussi : La Casa de Papel : voici comment le destin d’Alvaro Morte, alias le Professeur, a basculé

Pour Adam Lane, le directeur principal des affaires publiques de Huawei au Kenya, les restrictions imposées par les Etats-Unis n’affecteront pas les activités de l’entreprise en Afrique. « Nous continuerons à travailler avec des fournisseurs du monde entier et à diversifier notre chaîne d’approvisionnement afin de nous préparer à tous les scénarios », a-t-il déclaré.

Avec Agence Ecofin

Plus d'articles
Nigeria : Un homme porte un jean et une simple chemise à son mariage (photos)