« Arafat aurait pu encore être en vie s’il était parti en prison », dixit Dj Lewis

Le décès de Dj Arafat à la suite d’un accident de moto le 12 août 2019, semble être toujours un coup dur pour plusieurs personnes. C’est le cas de l’auteur du titre à succès ‘Grippe aviaire’, Dj Lewis, qui estime que Dj Arafat serait toujours en vie s’il avait accepté de purger la peine de 12 mois de prison ferme requise contre lui pour avoir déshabillé et frappé un de ses danseurs en direct sur Facebook.

Nigeria : un milliardaire accusé d’avoir sacrifié son fils pour s’enrichir

« La prison n’est pas une fatalité (…) Voyez-vous, à un moment donné de son vivant, mon jeune frère Arafat, paix à son âme, se permettait tout au point de penser qu’il était un intouchable. Il y a eu un procès contre lui en 2018 et un mandat d’arrêt avait été lancé contre lui alors qu’il était en France.

Il n’est pas rentré au pays. Il a fallu la grâce présidentielle qui avait été accordée en 2018 pour qu’il revienne en Côte d’Ivoire, plusieurs mois après. Si Arafat avait accepté d’aller purger sa peine en prison, c’est clair que toute cette dépression qu’il a vécue à son retour au pays et puis ensuite l’accident tragique de moto ; tout ça ne serait pas arrivé.

Parce qu’en ce moment-là, il ne serait pas en liberté, il serait tranquillement à la MACA en train de purger sa peine. Il allait sortir grandi, après, comme un Mandela et également voir sa cote de popularité encore grimper aujourd’hui… Mais dommage !», a déclaré Dj Lewis.

Plus d'articles
Quand Messi rend fou : il marche de Marseille à Paris balle au pied pour voir La Pulga