in

Arafat DJ accusé d’avoir poignardé Tina Glamour, sa mère (vidéo)

Arafat DJ et sa mère, Tina Glamour

Une nouvelle affaire impliquant Arafat DJ secoue la toile depuis quelques heures. Cette fois-ci, il s’agit d’une affaire de famille impliquant la mère du Yorobo, Tina Glamour.

Arafat DJ et sa mère, Tina Glamour

Arafat DJ est cette fois-ci accusé d’avoir poignardé sa mère, Tina Glamour. Cette affaire intervient après que le fondateur de la Yôrôgang  se soit brouillé avec Debordo suite à quelques incompréhensions concernant leur concert de la réconciliation,

Une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, montre Tina Glamour assise sur un fauteuil roulant, dans un centre hospitalier d’Angré pour recevoir les premiers soins. La mère du célèbre artiste explique elle-même que son fils l’aurait agressé au poignard.

Mais curieusement, la vidéo ne présente pas les traces de la blessure, l’on voit tout simplement la maman assise dans un fauteuil roulant. Aucune trace de blessure n’est perceptible.

D’après plusieurs témoignages concordants, Tina Glamour se serait rendu à la résidence de son fils Arafat DJ en état d’ivresse. « Blessé dans son amour propre par le comportement de sa mère, le fils, expliquent ses proches, aurait tenté de la raisonner et la dissuader. Toute chose qu’elle n’aurait pas apprécié et c’est en voulant l’emmener à la raison que par inattention elle se serait blessée » rapporte une source cité par linfodrome.

Mais certains membres de la famille qui auraient suivi cette affaire sans avoir toutes les preuves de ce qui s’est passé, ont condamné le présumé acte d’Arafat DJ, estimant que c’était irresponsable de sa part d’agir de cette façon.

Naturellement Arafat DJ a réagi à cette grave accusation porté contre lui.

DJ Arafat a réagi sur sa page Facebook. « La ‘’Chine’’, les ennemis utilisent même ce que j’aime pour gâcher la sortie de notre album et notre concert du 29 décembre. Alors, restez concentrés et achetez vos tickets et préparez vos cartes bleues pour acheter ‘’Renaissance’’. Sachez que Dieu est Dieu et il n’abandonne jamais ses fils bénis comme votre Daïshikan », a-t-il riposté accusant ses « ennemis » d’être derrière cette bataille médiatique négative pour son image.



Kara vibre au rythme du 3CK

Nigeria : le mariage entre un homme de 70 ans et une fille de 15 ans agite la société