“Arafat ne mérite pas cette méchanceté et cruauté. On est prêt à détruire l’image des enfants d’une légende juste pour…” ; Makosso émeut la toile

Après les rumeurs faisant état du “viol” de la fille de feu Dj Arafat, le Général Camille Makosso a fait une sortir virulente ce mardi 08 décembre.

L’influenceur ivoirien dénonce les faux buzz montés de toutes pièces juste pour se faire un nom sur les réseaux sociaux.

“Un maudit restera toujours maudit. Hier Bb Carla malade, juste pour les vues et le buzz, on annonce sa mort.

Aujourd’hui, c’est détruire l’image d’une légende et une famille qui est devenue le moyen pour dépasser les 35k ou 37k juste pour avoir un record.

Être prêt à tout, mentir, inventer des scénarios, créer des faux buzz, défendre des violeurs à hauteur de 2.000 euros ou entrer dans l’intimité d’une famille avec des enfants toujours traumatisés par la perte de leur père. C’est quoi cette saleté d’actes de sorcellerie ?

Pourquoi les vues font de nous des monstres sans éthique et sans éducation ? Est-ce que c’est sur tout on casse papos ? Les enfants sont sacrés et encore plus des orphelins traumatisés par une mort tragique de leur père.

On est prêt à détruire l’image des enfants d’une légende juste pour l’argent de Facebook Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

Je vous en prie, prions juste pour les enfants de Dj Arafat et respectons sa mémoire en laissant ses enfants en dehors de nos sales buzz. Maman Tina est vivante, si une info doit sortir, elle est la voix autorisée, pas nous. Car nous ne sommes pas de la famille.

Arafat ne mérite pas cette méchanceté et cruauté de la part de certains vampires qui pensent être en compétition avec des gens qui ne seront jamais à leur niveau.

De grâce, mettez vos enfants à l’école, car être analphabète et vouloir guider des intellectuels est un acte de suicide collectif.

Que Dieu nous aide et continue de démasquer le vrai visage des maudits”, a écrit Makosso sur Instagram taclant de passage Apoutchou National qui aurait propagé la rumeur.

Plus d'articles
Gims, Aya Nakamura et Jul : les seuls artistes francophones à battre ce gigantesque record