Arrestation du ‘fils naturel aîné ’ du président Biya ; de nouvelles révélations

L’affaire de Georges Gilbert Baongla, l’homme qui se déclare être le fils naturel aîné du président Paul Biya ne cesse de défrayer la chronique au Cameroun.

Interpellé dans l’après-midi du mercredi 29 mai 2019 à Yaoundé à bord de l’un de ses véhicules au quartier de Etoa Meki par la police judiciaire, Georges Gilbert Baongla a été libéré quelques heures plus tard sur ordre du président Paul Biya, selon certaines indiscrétions.

Lire aussi : Pleines pages pour le Togo et le PND dans JA cette semaine

Interpellé dans le cadre d’une plainte pour diffamation portée contre lui, Georges Gilbert Baongla persiste et signe qu’il est « le fils biologique aîné du président Paul Biya », après sa libération. Et si c’était vrai ? Selon une publication relayée par la célèbre page camerounaise « Le quatrième Pouvoir » qui suit comme de l’huile sur le feu cette affaire, de hauts responsables se rejettent la responsabilité de l’interpellation de celui qui jure être le fils du Président.

Lire aussi : Incident lors du match Liverpool-Tottenham : on en sait un peu plus sur les motivations de la femme à poil

Selon la même source, des coups de fil passés entre la présidence et la justice en passant par quelques secteurs stratégiques de l’appareil répressif sont venus confirmer selon des sources très bien introduites que cet homme est loin d’être un imposteur. Il serait effectivement ce qu’il prétend : LE FILS DE L’AUTRE !

Par ailleurs, Georges Gilbert Baongla n’a eu de cesse de répéter qu’il respecte les institutions de la République et souhaite par conséquent une confrontation avec son ou ses bourreaux. Il aurait même dit qu’il est prêt à faire la prison.

Avec Beninwebtv

Plus d'articles
France / Covid-19 : ” l’épidémie joue les prolongations “