Crédit Photo : Getty Images

Assassinat du président haïtien : voici celui qui aurait recruté le commando

La police haïtienne a annoncé ce dimanche 11 juillet au soir avoir arrêté l’homme qui aurait recruté le commando qui a assassiné le président Jovenel Moïse dans la nuit de mardi à mercredi.

«C’est un individu qui est entré en Haïti à bord d’un avion privé avec des objectifs politiques», a indiqué Léon Charles, directeur de la police nationale haïtienne.

À son arrivée dans le pays en juin, Christian Emmanuel Sanon, un médecin haïtien installé depuis une vingtaine d’années en Floride, était accompagné de plusieurs ressortissants colombiens chargés d’assurer sa sécurité, selon les précisions fournies lors d’un point de presse en présence de plusieurs ministres.

 «La mission a ensuite changé. La mission était de procéder à l’arrestation du président de la République et l’opération a été montée à partir de là : 22 autres individus sont alors entrés en Haïti».

Les interrogatoires réalisés auprès des 18 citoyens colombiens arrêtés depuis mercredi ont permis à la police haïtienne d’apprendre que Christian Emmanuel Sanon avait recruté les 26 membres du commando via les services d’une compagnie vénézuélienne de sécurité nommée CTU, basée en Floride.

«Quand nous avons, nous police, bloqué la progression de ces bandits après qu’ils ont commis leur crime, la première personne qu’un des assaillants a appelé, c’est Christian Emmanuel Sanon. Il a lui, pris contact avec deux autres personnes que nous considérons comme auteurs intellectuels de l’assassinat du président Jovenel Moïse » , a indiqué Léon Charles sans détailler l’identité de ces deux suspects.

 

Plus d'articles
Togo : des coupures de courant annoncées à Lomé ; voici les instructions de la CEET