Mis en déroute par les assaillants lundi, les militaires maliens ont dû abandonner sur le terrain des combattants, dans la vallée de Tabankort, les corps de 30 de leurs camarades. Ce sont des soldats nigériens, partis prêter main-forte à l’armée malienne, qui les ont découverts et ramenés, dans des sacs mortuaires, en territoire nigérien.

Togo : Le nouveau centre de traitement des demandes de visa pour la France lancé



C’est un bataillon de 850 hommes à bord d’une soixantaine de véhicules et de blindés, lors d’un ratissage dans la vallée de Tabankort, qui a découvert et acheminé à la garnison de Tiloa les corps de 30 soldats maliens abandonnés sur le champ de bataille par leurs camarades. Les corps ont ensuite été acheminés par voie terrestre à Ouallam et enfin transportés jusqu’au Mali par des avions de Barkhane, mardi dernier.

Twitter annonce une nouvelle fonctionnalité pour protéger les utilisateurs

Quant aux 100 soldats maliens qui se sont repliés en territoire nigérien, ils sont toujours hébergés avec armes et bagages dans la garnison de Tiloa. Parmi leur matériel, treize véhicules dont cinq montés d’automitrailleuses lourdes et d’une ambulance.

Avec RFI