Attaque terroriste : le Togo riposte avec des frappes aériennes

Selon la presse burkinabèe, le Togo a effectué des frappes aériennes en riposte à la nouvelle attaque terroriste qui a eu lieu au Nord du pays cette semaine.

En effet, celle-ci indique que moins de vingt-quatre heures après l’attaque du poste de contrôle de Kpinkankandi, qui a fait huit morts dans les rangs de l’armée togolaise, une opération de sécurisation menée à la frontière avec le Burkina Faso par les Forces armées du Togo aurait conduit à des frappes aériennes dans le village de Fawargou dans la Kompienga (région de l’Est).

Au moment où ces lignes étaient tracées, aucun détail sur le bilan de cette opération, mais des sources concordantes confient que les frappes ont visé des «hommes armés» qui auraient  pris position dans ce village.

Rappelons que l’attaque de ce poste de contrôle,  intervenue dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai 2022, avait fait huit morts et plus d’une dizaine de blessés tous militaires.

Dans un communiqué, le gouvernement a rassuré les populations de la détermination des forces de défense et de sécurité, les appelant à collaborer pour «préserver l’intégrité du territoire».

Depuis la fin de l’année 2021, la région du Centre-Est du Burkina Faso et notamment la province du Koulpélogo subit des violences terroristes. Depuis peu, elles débordent même sur le Togo.

C’est la deuxième attaque terroriste que subit la région en six mois. La première, dans la localité de Sanloanga, début novembre, avait été repoussée.

Avec aujourd8.net

Similaires