in ,

Au FC Barcelone, l’avenir de Valverde s’assombrit

Soccer Football - Champions League - Group F - FC Barcelona v Slavia Prague - Camp Nou, Barcelona, Spain - November 5, 2019 Barcelona coach Ernesto Valverde

Toutes les personnes ayant vu jouer le Barça cette saison sont unanimes : malgré un potentiel incroyable, le contenu proposé par les Catalans est indigne d’une équipe de cette stature. Mardi encore face au Slavia Prague (0-0), on pouvait facilement identifier les maux qui rongent les joueurs barcelonais.

En premier lieu, un manque d’allant offensif qui fait peine à voir. Pourtant, Ernesto Valverde alignait pour la première fois un trio offensif au potentiel énorme sur le papier : Messi-Griezmann-Dembélé. Soutenu par un milieu de Jong-Busquets-Vidal parfaitement capable d’alimenter les trois stars offensives.

Journée FIFA : les Éperviers presque au complet pour affronter le Cap-Vert

Cependant, le Barça a échoué à marquer le moindre but aux Tchèques, et a semblé incapable de se créer collectivement des occasions, se reposant trop souvent sur le seul talent individuel de Lionel Messi. Qui, malgré plusieurs actions de grande classe, n’est pas parvenu à faire la différence. Où est passé le Barça qui presse ses adversaires dès la perte du ballon, les empêche de respirer, bloque tous les espaces au milieu de terrain et exploite chaque faille dans la défense adverse ? Les joueurs du Slavia Prague, pourtant pas réputés pour être les plus grands techniciens d’Europe, ont fait parcourir à plusieurs reprises des frissons aux 80.000 spectateurs présents au Camp Nou. La faute à une équipe déséquilibrée qui laisse bien trop d’espaces à ses adversaires à la perte du ballon.

Au final, statistiquement, sur ce début de saison, le bilan barcelonais n’est pas si mauvais : les Blaugrana sont en tête de la Liga, ainsi que de leur groupe de Ligue des champions. Mais c’est plus le manque de maîtrise qui inquiète les supporters. Depuis l’arrivée d’Ernesto Valverde à l’été 2017 pour prendre la suite de Luis Enrique, rares sont les matchs où les coéquipiers de Gérard Piqué ont semblé dominer de la tête et les épaules leurs adversaires. On ne compte plus le nombre de fois où ils ont été sauvés par ter Stegen et Messi…

Fort Boyard Afrique : la plus grande phobie de la Miss Togo 2016 Balbina D’Almeida

Pourtant, cet été, la direction du Barça a déroulé le tapis rouge à son entraîneur, en lui «offrant» Frenkie de Jong et Antoine Griezmann, et en le débarrassant du cas épineux de Philippe Coutinho. Pourtant, les Barcelonais patinent toujours, et laissent cette sensation de ne pas arriver à trouver la «touche» Valverde, dont l’équipe ne progresse pas au fil des matchs. Ce qui agace au plus haut point les supporters, qui ont sifflé à plusieurs reprises leur formation contre Prague.

Pour le moment, l’entraîneur est toujours soutenu par ses joueurs : Gérard Piqué et Frenkie de Jong ont ainsi demandé, après la rencontre contre le Slavia, de la «patience». Le technicien espagnol, de son côté, assume ses torts : «L’entraîneur est le responsable de l’équipe, du groupe, et quand une équipe perd on se tourne toujours en premier lieu vers l’entraîneur. Je l’assume. » avait-il ainsi déclaré après la défaite contre Levante (1-3) samedi dernier.

Sadio Mané divise Pep Guardiola et Jürgen Klopp

 Pas sûr que cela s’avère suffisant pour ses dirigeants, qui avaient déjà envisagé de le remplacer cet été. N’ayant pas trouvé le successeur idéal, ils avaient finalement décidé de maintenir leur confiance en celui qui avait pris les rênes de l’équipe deux ans plus tôt. Mais, cette fois-ci, pas sûr que Valverde résiste à la crise. Entrés dans une forme de lassitude, les joueurs barcelonais donnent l’impression d’avoir besoin de changement. Un changement dont leur entraîneur pourrait bien faire les frais.

Avec LeFigaro



Concert Ariel Sheney : le message de Debordo Leekunfa

L’ex-collaborateur de Macron, Alexandre Benalla placé en garde à vue

Benalla sort du silence dans un livre : Ce qu’ils ne veulent pas que je dise