Dans le silence total qu’il observe depuis sa sortie de la prison de Scheveningen, le confrère Jeune Afrique présente la garde rapprochée de Laurent Gbagbo.  Des hommes de confiance sur lesquels l’ex-président ivoirien compte.


Au niveau politique, Laurent a certes plusieurs hommes forts qui lui témoignent loyauté et fidélité. Mais notre confrère en a choisi que trois que sont Assoa Adou, Laurent Akoun et Odette Sauyet.

Lire aussi : WhatsApp : voici comment savoir si vos messages ont été transférés

Secrétaire général du Front Populaire Ivoirien (FPI) depuis le décès d’Aboudrahamane Sangaré, Assoa Adou fait office de nouveau gardien du temple. Son choix avait suscité encre et salive. Beaucoup voyaient Simone Gbagbo, fort de son charisme, rassembler le FPI.

Vice-président et idéologue du parti de Laurent Gbagbo, Laurent Akoun est entré dans sa coquille depuis son retour de la Haye le 21 juin 2016. « Gbagbo et moi, nous avons parlé du passé, du présent et de l’avenir de la Côte d’Ivoire », nous avait-t-il balancé dès son retour à l’aéroport international Félix Houphouet Boigny d’Abidjan. Refusé de rendre compte de prime abord à ses mandants, il restera muet telle une carpe.

Vice-présidente et stratège avérée, Odette Sauyet est implantée dans le sérail de l’ex-président ivoirien.

Par-dessus les politiques, des hommes clés sont bien établis dans le cabinet secret du ‘‘Woody’’ de Mama. Conseiller en charge des visites et de l’agenda présidentielle, Kuyo Téa Narcisse est toujours à la tâche dans ses attributs d’ex-chef de cabinet.

Issa Malick Coulibaly, l’ex-directeur de campagne en 2010, intervient au niveau de la stratégie. Le frère d’Amadou Gon Coulibaly, en exil en Europe occupe toujours une place de choix dans l’administration Gbagbo.

Lire aussi : Révélations : le Barça a vendu Ronaldinho et Deco à cause de Messi

Vice-président du FPI, Demba Traoré est celui à qui Gbagbo avait confié son déménagement de sa cellule de la prison de Scheveningen à La Haye à sa nouvelle résidence de Bruxelles en Belgique. Demba Traoré était venu spécialement des Etats-Unis pour cette mission qui dénote de la confiance que place en lui Laurent Gbagbo.

Dr Christophe Blé, le médecin personnel de Gbagbo. Qui d’autre que ce médecin aura témoigné sa loyauté à son patient. Contraint à la prison de Korhogo avec son patient, Laurent Gbagbo, le natif de Kpogrobré, village de Charles Blé Goudé, y était resté après le transfèrement de l’ex-président ivoirien, enfermé dans un camp militaire. A cette short liste s’ajoutent trois amis dont Emmanuel Aka. L’ex-ambassadeur au Ghana, il avait été chargé d’approcher Affi N’guessan pour le rapprochement qui s’était soldé par un échec.

Lire aussi : Togo : Solergie SARLU recrute pour ces 5 postes (27 juin 2019)

Professeur de droit public, Albert Bourgi, ami de Gbagbo, est bien connu pour son franc-parler. Il ne s’embarasse pas de fioritures pour cracher ses vérités. « La France de Sarkozy a envoyé Laurent Gbagbo à La Haye pour laisser la place à un proche, Alassane Ouattara », assène-t-il, ajoutant que si Gbagbo est libéré, il rentrera en Côte d’Ivoire et reprendra sa politique à travers son parti le FPI.

37 années d’amitié et de loyauté à Gbagbo, Guy Labertit, l’ancien responsable Afrique du Parti socialiste, aura été l’un des visiteurs les plus réguliers de l’ex-président ivoirien à la prison de la CPI.

Avec Africadaily