Aviation : Boeing accusé de fabriquer des “cercueils volants”

Le directeur général de Boeing, Dennis Muilenburg, entendu par les sénateurs américains du Comité du commerce, a été vertement critiqué pour l’incapacité de l’avionneur à assurer la sécurité des vols de Boeing 737 MAX.

Ces vols ont été suspendus dans le monde entier en mars 2019 suite à deux accidents en cinq mois qui ont fait 346 morts en Indonésie et en Éthiopie.

[Vidéo] En plein vol, un moteur tombe en panne sur un Boeing, des passagers prient, d’autres boivent du whisky

Audiences au Sénat

Mardi 29 octobre, Dennis Muilenburg s’est expliqué devant le comité sénatorial sur les récentes catastrophes aériennes ayant touché le modèle 737 MAX.

Pendant les audiences, le sénateur démocrate du Connecticut Richard Blumenthal a proposé au directeur de Boeing de regarder les photos apportées par les parents des victimes.

Benin-Nigeria : voici pourquoi l’ouverture des frontières n’est pas pour demain

Des crashs résultant d’une «dissimulation délibérée»

Selon M. Blumenthal, ces gens «ont perdu la vie à cause d’un accident qui était non seulement évitable…, mais qui résultait d’un schéma de dissimulation délibérée».

«Ils étaient dans des cercueils volants parce que Boeing avait décidé qu’il allait dissimuler le MCAS aux pilotes», a-t-il affirmé.

 

Avec Sputnik

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Côte d’Ivoire : il tue et brûle le corps de sa tante, les raisons