Au cours des 40 dernières années, les progrès techniques continus ont permis aux compagnies aériennes de devenir le moyen de transport le plus sûr. Cependant, avec le nombre réel de passagers aériens et de vols augmentant à un rythme exponentiel, on pourrait vous pardonner de douter des preuves statistiques.

En effet, les toutes dernières années ont été marquées par de nombreuses pertes de coques d’aéronefs, qui ont fait la une des médias.



Crash du 737 MAX : l’ancien ingénieur en chef d’Ethiopian Airlines accuse

AirlineRatings.com a publié sa liste des compagnies aériennes les plus dangereuses au monde, basée sur un système de notation de sept étoiles. Des facteurs tels que le nombre de décès au cours de la dernière décennie, les listes noires de pays et la certification IOSA (Operational Safety Audit certificates) de l’Association internationale du transport aérien (AITA) jouent tous un rôle dans la notation des compagnies aériennes. Aucune des compagnies aériennes ci-dessous n’atteint plus de deux étoiles sur sept.

Tara Air

Tara Air n’a réussi à accumuler qu’une étoile sur sept. Les accidents mortels multiples de 2010 et 2011 n’ont pas aidé dans l’évaluation de cette compagnie népalaise, qui exploite une flotte de huit avions au départ et en provenance de dangereuses approches montagneuses du Népal.

Nepal Airlines

Le Népal a connu neuf accidents mortels au cours des huit dernières années. Statistiquement, voyager dans le royaume montagneux est relativement dangereux. Nepal Airlines existe depuis 1958 sous le nom de Royal Nepal Airlines et son bilan en matière de sécurité laisse à désirer. Accumulant seulement une étoile, Nepal Airlines n’a pas le droit d’aller vers l’UE. Bien que la sécurité de la compagnie aérienne se soit considérablement améliorée au cours des 20 dernières années, un accident mortel en 2014 a entraîné 18 décès.

Ariana Afghan Airlines

Ariana, qui est la compagnie aérienne nationale afghane, ne compte que cinq appareils dans sa flotte actuelle et a enregistré un nombre démesuré de résultats : 19 avions ont été amortis au cours de son histoire, dont sept incidents mortels.

Aviation : des pilotes de la compagnie texane Southwest Airlines portent plainte contre Boeing

Blue Wing Airlines

Blue Wing est basée dans la petite nation sud-américaine du Suriname. La perte de trois avions Antonov An-28 différents sur une période de trois ans a entraîné l’interdiction de Blue Wing Airlines sur l’espace aérien européen, qui comprend le territoire français voisin de la Guyane.

Kam Air

Kam Air se retrouve en compagnie exclusive au bas de cette liste, avec seulement 3 autres compagnies aériennes à une étoile. Cette compagnie aérienne basée en Afghanistan se voit interdire l’accès à l’espace aérien américain. En 2010, lorsque Kam Air tenta d’aller vers l’UE, elle se vit également refuser l’autorisation de s’y rendre, après des incidents comprenant un accident mortel et une alerte à la bombe.

Trigana Air Service

Avec 10 pertes de coques et 14 accidents impliquant des aéronefs exploités par Trigana, il n’est pas surprenant que la compagnie aérienne indonésienne n’ait obtenu qu’une étoile. Comme ses pairs sur cette liste, Trigana Air Service est également bannie des espaces aériens européens et américains.

SCAT Airlines

Cette compagnie aérienne basée au Kazakhstan a un bilan de sécurité médiocre, mais elle n’a pas connu d’accident mortel depuis 2013. Bien que la SCAT ne fonctionne pas avec un certificat d’audit de sécurité reconnu internationalement (IOSA), la compagnie aérienne accomplit des améliorations considérables pour être reconnue internationalement et fonctionner en toute sécurité.

Avec Forbes