Un vol Londres – Philadelphie a été dérouté, ce lundi, en raison d’une odeur suspecte qui a fortement incommodé plusieurs passagers et membres de l’équipage. La cause? Un produit chimique qui avait été renversé dans les toilettes de l’avion.

RDC : un avion-cargo porté disparu des radars ; 8 personnes et la voiture blindée de Félix Tshisekedi à son bord



Deux membres de l’équipage ont brièvement perdu connaissance à bord du vol  et plusieurs passagers ont été victimes d’une intoxication. 287 passagers et 12 membres d’équipage se trouvaient à bord du vol AA-729 d’American Airlines, au dessus de l’océan Atlantique, lorsque l’équipage a été contraint de contacter les contrôleurs aériens afin de les informer qu’ils se trouvaient dans une situation d’urgence.

Des équipes d’ambulanciers ainsi que des pompiers ont été réquisitionnés pour l’atterrissage de l’avion à Dublin. Un passager et deux agents qui se trouvaient à bord de l’avion ont été hospitalisés à leur arrivée dans la capitale irlandaise.

Les sapeurs-pompiers de Lomé aguerris sur de nouvelles techniques de sauvetage

Sur Twitter, l’une d’entre eux fait état de cet atterrissage prématuré. “Ok, ça n’était pas vraiment prévu. Des produits chimiques se sont renversés, ont intoxiqué les gens à bord, provoquant un atterrissage d’urgence à Dublin”, écrit une certaine Katie Philips sur le réseau social.