Aya Nakamura : ces « coups durs » survenus dans sa jeunesse dont elle refuse de parler

Aya Nakamura est l’artiste francophone la plus écoutée dans le monde. Autant dire que le troisième album de la chanteuse va s’arracher comme des petits pains. Le succès, l’artiste née à Bamako au Mali le doit à ses mélodies accrocheuses mais aussi à sa force de caractère. C’est ainsi que dans les colonnes de L’Obs, en kiosque ce jeudi 26 novembre, on apprend qu’elle n’a pas voulu faire Secret Story quand elle était encore une inconnue. Pourquoi avoir refusé ce tremplin facile vers la célébrité ?

« J’étais un peu connue sur les réseaux sociaux, on m’a proposée de faire Secret Story, mais j’ai dit non. J’avais envie d’être chanteuse et je ne voulais pas que ça me colle à la peau ». Un choix osé qui s’est révélé être payant.

Aujourd’hui la chanteuse a tout pour être heureuse. Maman d’une petite fille de 4 ans nommée Aïcha, elle est heureuse en amour au bras de son producteur, Vladimir Boudnikoff. Pourtant, ça n’a pas toujours été le cas. En mars 2019, le blogueur Aqababe révèle les violences conjugales dont a été victime Aya Nakamura. En couple avec le rappeur Niska à l’époque, l’interprète de Djadja et Jolie nana aurait vécu un calvaire.

« Niska frappait Aya pour un oui ou pour un non, elle encaissait, prenait sur elle jusqu’au jour où elle a craqué et a décidé de le quitter », avait indiqué Aqababe alors que d’autres rumeurs encore plus glaçantes avaient aussi vu le jour : « Il (Niska) couchait avec Aya, elle est tombée enceinte, et il l’a tabassée pour qu’elle avorte, rouée de coups et tout. C’est pourquoi elle a annulé la sortie du clip Sucette et qu’elle a coupé les ponts avec lui ».

Aya Nakamura s’était alors murée dans le silence en se contentant de répondre à un internaute : « Ce n’est pas totalement ça, mais oui, je me suis fait n*quer ». Dans les colonnes de L’Obs, elle a enfin décidé de parler de cette sombre affaire : « Je n’ai pas porté plainte. Peut-être qu’à ce moment-là, j’étais faible mentalement. Ce n’est pas que j’avais honte, mais j’étais en mode waouh, je pensais pas que ça pouvait m’arriver à moi… Ça arrive à tout le monde ».

Ce n’est pourtant pas la première fois que la chanteuse vivait une situation difficile puisqu’elle avoue avoir connu des « coups durs dans sa jeunesse ». Il faudra encore patienter pour qu’Aya se confie à ce sujet puisque comme l’indiquent les journalistes de L’Obs, « Nakamura se fait Nakamuraille » au moment d’aborder le sujet.

Avec Voici.

Plus d'articles
Match Man U 2 – Chelsea 2 : Jose Mourinho perd encore le contrôle et se lance dans une bagarre (photos, vidéo)