in ,

BAC 2018 au Burkina-Faso : la chanson ‘Le chapeau du roi’ de l’artiste Smarty s’invite à l’épreuve du Commentaire Composé

La leçon est claire. Au pays des hommes intègres, la musique, si elle est bien pensée, pourrait contribuer à l’édification et à l’éducation de l’homme. C’est ce qu’on pourrait retenir de ‘Chapeau du Roi’, un rap de l’artiste burkinabè Smarty qui s’invite à l’examen du Bac 2018 débuté ce 3 juillet sur toute l’étendue du territoire national.

C’était une surprise de voir le rap s’inviter à un examen national en commentaire composé au BAC. Ceci témoigne une fois encore que la musique, encore moins le rap, n’est pas une sous-culture. Il faudrait que les lyriques véhiculent un message fort intéressant à ceux qui l’écoutent et plus encore les édifient.

La musique dans les programmes de curricula scolaires serait-elle intéressante ? On pourrait désormais répondre «Oui», puisque cette dernière bonifie, répand et donne un éclat à la culture.

Pour l’heure, l’histoire n’a pas encore enregistré un phénomène du genre au Togo.



Saham Ad

Maersk Line recrute

Jeux africains de la Jeunesse (JAJ) : 20 jeunes athlètes Togolais défendront les couleurs nationales en Algérie