Barça : déjà inquiet pour le manque de résultat, Xavi fait une doléance

Le FC Barcelone de Xavi Hernandez après son élimination de la Copa Del Rey ne peut prétendre qu’à la Ligue Europa cette saison. Et là encore, nul ne sait s’il arrivera à s’en sortir. C’est dire qu’une saison banche s’annonce et Xavi conscient de cette réalité commence en même temps par aborder le sujet. Mieux, il demande désormais plus de temps pour mettre en pratique ses idées.

En effet, au cours de sa conférence de presse d’avant match, Xavi a tiré des conclusions de sa déroute à San Mamés : « Nous avons analysé le match. Je pense qu’ils nous ont battus en intensité, en courage. Nous parlons de valeurs qui ne devraient jamais faire défaut et ce jour-là, elles ont fait défaut. Il s’agissait d’un match à la hauteur de cette intensité et nous l’avons manqué. De plus, nous en avions parlé. Demain, à Vitoria, ce sera pratiquement la même chose ».

Il s’est ensuite prononcé sur ce qui l’inquiète avec son effectif : « Les résultats. Peut-être que nous avons besoin de plus de temps que nous le pensions. Je suis inquiet pour les résultats. Pendant la semaine, vous semblez bien travailler, mais ensuite il n’y a pas de résultats. Nous sommes désespérément à la recherche d’un résultat positif. Nous croyons beaucoup à ce modèle et à cette idée. Patience ».

Il va aussi se prononcer sur le mercato du club et la signature d’un attaquant : « Nous y travaillons. Dans plusieurs domaines. Nous avons beaucoup discuté avec le club. J’ai été très clair avec eux sur ce que je pense que l’équipe doit renforcer. Nous nous efforçons de faire venir les gens. De ce que nous voulons à ce que nous pouvons il y a un peu. Nous y travaillons. Il y a la limite de salaire, les jetons… on verra ».

Bien évidemment le match du jour était aussi au programme : « Ils sont assez similaires dans le système à l’Athletic Bilbao. Ce sera un jeu très similaire. Nous allons essayer de nous battre pour les trois points, qui sont essentiels pour retrouver la confiance. Nous avons besoin de cette victoire de toute urgence ».

Mais il ne finit pas sans se prononcer sur les rotations : « Je comprends également les critiques. Quand les choses ne marchent pas, les coups de feu sont dirigés vers les vaches sacrées. Nous devons comprendre la critique, où nous en sommes. Ils sont les premiers à souffrir. Ils sont de chez nous et ils aiment le Barça ».

Similaires