Barça : quand toute l’Espagne se lève encore pour cette pépite

Le FC Barcelone a de la chance. Après s’être emballé pour les débuts d’Ansu Fati, le club catalan se réjouit désormais de ceux de Pedri. À 17 ans, l’ancien pensionnaire de Las Palmas ne pensait cependant pas être installé sous le feu des projecteurs aussi tôt. 

Mais aujourd’hui, comment faire autrement ? Rapidement qualifié d’affaire du siècle (il n’a coûté que 5 M€)Pedri est forcément déjà plus rentable que des DembéléGriezmann et Coutinho recrutés pour plus de 100 M€. Mais hier, le natif de Tegueste a encore frappé. Déjà buteur pour ses débuts en Ligue des Champions contre les Hongrois de Ferencvaros (5-1), le numéro 16 blaugrana n’a pas marqué contre la Juventus, mais il a sorti le grand jeu. 

Titularisé pour la deuxième fois consécutive par Ronald KoemanPedri a enchanté tout son monde. Magnifique dans son rôle de distributeur, il a, par exemple réussi 95% de ses passes. Et 32 de ses 41 passes ont été réalisées dans le camp adverse. À 17 ans, Pedri ne se cache pas et ne choisit pas souvent la facilité dans ses transmissions. « Il peut jouer à plusieurs postes. Il peut leur faire des passes à droite, à gauche. Il a fait du bon travail avec Alba face aux montées de Cuadrado. Il est impressionnant en termes de personnalité », s’est félicité Koeman à l’issue de la rencontre. 

Il les enchante tous 
Félicité par son coach, Pedri l’a également été par l’ensemble des médias. Dans ses commentaires sur les acteurs d’hier soir, Mundo Deportivo a fait de Pedri son homme du match. « Le meilleur. Pedri conquiert l’Europe. À nouveau titulaire, cette fois sur le côté gauche avec une liberté de mouvement. Personne ne dirait qu’il n’a que 17 ans vu sa maturité sur le terrain. Après s’être distingué en Liga, il l’a fait en coupe d’Europe ». De son côté, Sport ne lui a pas attribué cette récompense honorifique, mais le journal pro Barça n’a pas été avare en compliments pour autant. « C’est un fuoriclasse parce qu’il lit le football comme très peu de joueurs. Chaque offensive était un danger pour la Juve ». 

Un hommage qui ne s’est toutefois pas cantonné qu’à la Catalogne. À Madrid aussi, les médias ont savouré la prestation du jeune Culé. Pour Marca, « Une nouvelle étoile est née ». Une étoile qui, à son âge, fait l’objet de comparaisons flatteuses. « À son âge, Andrés Iniesta commençait à jouer ses premiers matches avec le Barça B. A 17 ans, Xavi n’avait toujours pas joué le moindre match avec l’équipe première. » AS souligne qu’un « gamin frappe à la porte » pour évoquer son rôle de plus en plus important au sein de l’équipe première. Enfin, même les Turinois n’ont pas été insensibles au talent de l’Espagnol. Ancien joueur de la Juventus, Claudio Marchisio s’est joint à cette foule d’admirateurs. « Quel beau joueur ce Pedri. Propre dans le jeu, jamais ennuyeux. Félicitations ! »

Avec Footmercato

Plus d'articles
TEDxTokoin, 2e édition : pour une Afrique de demain prospère, l’ingéniosité de ses entrepreneurs sollicitée