Beauté : les conséquences néfastes des défrisants de cheveux

Selon le professeur Akosa, de nombreuses crèmes défrisantes des cheveux, contiennent des produits chimiques perturbateurs du système endocrinien (EDC) qui ont tendance à détruire le système endocrinien féminin, y compris les hormones, les œstrogènes, les projections et les follicules.

Dans une interview avec The Mirror à Accra, le professeur Akosa a déclaré : “Je ne suis pas esthéticien, mais je peux vous dire que beaucoup de fibromes que nous obtenons sont le résultat de ces crèmes défrisantes que les femmes utilisent. Ce qui est risqué, c’est que ces produits lissants soient appliqués sur les cheveux des enfants. Vous voudrez peut-être que votre fille soit belle, mais le résultat final est dévastateur. Les fibromes dans la race noire continuent de croître parmi les femmes africaines ou les femmes d’origine africaine au fil des ans. À 25 ans, beaucoup de femmes attrapent des fibromes, et c’est une source d’inquiétude”.

“D’une manière ou d’une autre, tous les Africains en sont venus à accepter que nos cheveux naturels ne sont pas beaux. La plupart des Africains ou des femmes d’origine africaine ont dû appliquer des crèmes défrisantes sur leurs cheveux naturels pour les lisser, ce qui est dangereux car ces crèmes sont dures”, a-t-il ajouté.

En 2019, les chercheurs du National Institute of Health ont fait une nouvelle découverte qui prouverait que l’utilisation de produits capillaires augmente le risque de cancer du sein.

Avec Afrikmag

Plus d'articles
Un livreur surpris en train de frotter un pot de glaces sur son entrejambe (vidéo)