Belgique / Coronavirus : interdiction des vols non-essentiels

A compter de mercredi 27 janvier jusqu’au 1er mars, la Belgique a résolu d’interdire à ses citoyens les voyages non essentiels hors des frontières, a indiqué une source gouvernementale confirmant des informations des médias belges à l’AFP.

La résolution a pour objectif de freiner l’expansion de la Covid-19 et des variants nouvellement découverts. A cet effet, sont prohibés « les voyages de loisirs ou d’agrément, il y aura des contrôles aux frontières avec des amendes », a précisé à la chaîne RTBF le président de la région wallonne Elio di Rupo. Les travailleurs frontaliers cela dit, ne sont pas concernés.

La Belgique, avec ses 11,5 millions citoyens, est un des Etats européens les plus sévèrement touchés par la pandémie. Pour preuve, le gouvernement y fait état de plus de 20 000 décès liés au coronavirus. « Il faut bien comprendre qu’on est dans une situation totalement exceptionnelle », avait dit à l’AFP jeudi la cheffe de la diplomatie belge Sophie Wilmès.

Si ce pays juge avoir mieux contenu la deuxième vague (environ 2 000 nouveaux cas par jour actuellement) que l’Allemagne et les Pays-Bas, la contagiosité du variant britannique du virus suscite de fortes inquiétudes. Aussi, est-il déjà source de dizaines de cas confirmés dans des maisons de retraite et la cause de la fermeture provisoire de plusieurs écoles.

Plus d'articles
Togo : démarrage des travaux de la Plateforme Industrielle d’Adétikopé ; des milliers d’emplois annoncés