Tanko Timati

Trois hors-la-loi dont 2 Béninois sont dans les mailles de la police républicaine. Les éléments du commandant Edmond Noudégbessi ont réussi lundi à mettre la main sur les cerveaux de ce réseau de braqueurs qui sème la terreur dans Tori, Hevié, Pahou,  Godomey et Cotonou, avec le département de l’Ouémé comme arrière base, nous apprend la presse locale.

5Bénin 3 braqueurs arrêtés par la police ; plus de 120 braquages à leur actif (image)Les trois braqueurs déjà interpellés par le Criat Ekpè ont tous reconnu à leur actif plus de 120 braquages dans les départements de l’Atlantique et du Littoral, avec des détails sur les derniers les plus sanglants en date dans la l’arrondissement de  Hevié dans la commune d’Abomey-calavi.

Idée de Cadeau pour la Pâques

Le premier interpellé serait le plus le plus redoutable parmi eux, indique notre source. Il avait l’habitude d’opérer dans la commune Tori-Bossito. En sa possession il a été retrouvé deux pistolets avec plusieurs cartouches, une machette et une moto volée.

Les deux autres braqueurs interpellés toujours dans Ekpè et dans Djeffa avaient sur eux un pistolet, plusieurs cartouches, cinq machettes ayant servi à blesser grièvement lors des braquages, de même que plusieurs motos et objets volés.

Au total, trois (3) pistolets de fabrication artisanale, quatorze (14) munitions de calibre 12, six (6) machettes , quatre (4) motos, deux (2) ordinateurs,  six (6) portables de différentes marques, deux (2) télévisions écran plasma volés à plusieurs endroits, à l’occasion des braquages et cambriolages nocturnes.

De plus, un important arsenal occulte composé d’amulettes et des gris-gris les plus dangereux a été découvert en leur possession. Les personnes arrêtées reconnaissent qu’ils ont toujours opéré dans les zones de Tori, Hevié, Pahou,  Godomey et Cotonou, avec le département de l’Ouémé comme arrière base. Elles ont elles-mêmes évalué le nombre de motos arrachées a plus de 120.

Quant au grand nombre de victimes, leur identification apparaît très capitale et serait en cours. C’est le 2e grand démantèlement de criminels par le Criat Ekpe en l’espace de 2 semaines, surtout avec le nouvel Adjoint nommé Noudégbessi Edmond.