Bénin-Burkina Faso-Niger : des djihadjistes signalés dans le parc frontalier W ?

Le parc régional W, l’une des premières réserves transfrontalières de biosphère de l’Afrique de l’Ouest, serait-il infesté de djihadjistes ? C’est ce que croit savoir La lettre du continent.

La Nafdac tire la sonnette d’alarme sur l’utilisation du paracétamol par des vendeurs de brochettes

Dans sa parution n°816, ce mercredi 22 janvier 2020, le bimensuel renseigne que dans une note dont il a pris connaissance « le renseignement béninois indique en effet que l’aire burkinabè du parc serait depuis plusieurs semaines sous le contrôle de djihadistes, qui en auraient fait une base arrière «.

https://l-frii.com/?p=119490

Le réserve W s’étend sur 3 (trois) pays : le Bénin, le Burkina Faso et le Niger. Au Bénin, le Parc National W est situé à la pointe Nord du pays. Arrosé par les affluents du fleuve Niger, qui est le deuxième plus grand fleuve d’Afrique après le Nil, le Parc W bénéficie d’un climat soudanien et offre une grande diversité de végétation, comme les forêts galeries et les savanes de toutes sortes.

https://l-frii.com/?p=119479

Une faune riche, diversifiée et abondante y est présente, avec des espèces rares telles le guépard, le lycaon, le léopard, le damalisque. Les 4 (quatre) principales communes du Nord-Bénin à savoir : Banikoara, Kandi, Karimama et Malanville qui constituent aujourd’hui les communes périphériques du parc W/Bénin. Elles ont dû concéder une partie de leurs domaines fonciers pour contribuer à la mise en place et à la conservation de la Réserve Transfrontalière de Biosphère W du Bénin (RTBW/Bénin).

Avec Beninwebtv

Plus d'articles
Nouveau calendrier scolaire