in

Bénin/Crise politique : Buhari dépêche un envoyé spécial

Buhari Muhammadou

Le président nigérian Muhammadu Buhari ne reste pas insensible à la crise politique que traverse le Bénin en ce moment. En sa qualité de président de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), il a dépêché son ministre des affaires étrangères Geoffrey Onyeama à Cotonou. L’envoyé spécial de Buhari a rencontré hier jeudi 14 mars, Patrice Talon, a indiqué dans la même journée Sarah Sanda, l’assistante de presse du ministre Onyeama.

Bénin, Crise politique, Buhari, envoyé spécial, Muhammadu Buhari
Buhari Muhammadou

À en croire Mme Sanda, la visite du ministre des affaires étrangères nigérian au Bénin a pour but de résoudre le désaccord politique qui exclut pour l’instant l’opposition de la course aux législatives d’avril prochain. Elle a d’ailleurs fait cas des plaintes de l’opposition qui accuse le gouvernement de vouloir l’écarter du processus électoral. « A à peine un mois des élections législatives prévues pour le 28 avril, l’opposition s’est plainte d’être délibérément exclue du processus par le gouvernement », a t-elle déclaré. Elle ajoute que les partis hostiles au régime avaient organisé des manifestations et appelé la Cedeao à intervenir.

Lire sur Burkina Faso : un référendum annoncé pour bientôt

Buhari veut des élections inclusives
L’assistante de presse du ministre Onyeama informe par ailleurs que la rencontre de l’émissaire de Buhari avec Patrice Talon s’est déroulée à huis clos. M. Onyeama a transmis au président béninois le message du numéro 1 nigérian, actuel président de la Cedeao. Selon l’émissaire du chef de l’organisation sous-régionale, « le président Buhari reste préoccupé par le développement de la démocratie dans la sous-région. Il a donc lancé un message au président Patrice Talon pour qu’il veille à ce que tous les responsables politiques et partis politiques de la République du Bénin bénéficient d’une égalité de traitement pour participer au processus démocratique ».

Lire sur Escroquerie : elle se coupe une main pour toucher 380.000 euros d’indemnités et finit en prison

Ouvrez le dialogue et discutez de vos griefs !
Pour le président Buhari, il est nécessaire de faire prévaloir l’état de droit et le dialogue dans le pays en particulier à l’approche des élections législatives, a ajouté M. Onyeama. Le président de la Cedeao a par ailleurs demandé à l’opposition de ne pas recourir au boycott de l’ensemble du processus électoral. Il les encourage à ouvrir le dialogue et à discuter de leurs griefs. Rappelons que l’émissaire du locataire d’Aso Rock a aussi rencontré Aurélien Agbénonci, le ministre béninois des affaires étrangères et Emmanuel Oguntuase, ambassadeur du Nigéria en République du Bénin. Il a fait le déplacement de Cotonou avec le président de la commission de la Cedeao Jean Claude Brou.

Chris Cox, Mark Zuckerberg, Facebook

Facebook perd l’un de ses dirigeants historiques

Togo, 37e session, Assemblée parlementaire paritaire, ACP-UE, Mey Gnassingbé, Nonon Kpamnona Dierabariga, André Johnson, Pacôme Adjourouvi et Ibrahima Memounatou, député,

Le Togo représenté à la 37e session de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE