Plusieurs milliers de Béninois ont investi les rues de Cotonou, pour dénoncer la politique du président Patrice Talon, accusé d’autoritarisme.

Bénin, grande manifestation de l’opposition, législatives, Sébastien Ajavon, Thomas Boni Yayi
Image d’illustration

À l’appel des principaux partis de l’opposition, plusieurs milliers de Béninois (20 000) selon les organisateurs, sont descendus dans les rues pour manifester contre le pouvoir en place.



Sur les pancartes brandis par les manifestants, on pouvait lire, “Abrogation des lois scélérates” ou “Sauver la démocratie béninoise en danger”.

Selon les organisateurs, Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) de l’ancien président Thomas Boni Yayi et l’Union sociale libérale (USL) de l’homme d’affaires Sébastien Ajavon, près de 20.000 manifestants ont pris part à ce grand rassemblement à Cotonou.

Cette manifestation intervient après l’exclusion des partis de l’opposition des élections législatives prévues le 28 avril.

Lire aussi USA : un selfie avec un jaguar tourne au drame

La Commission électorale nationale (Cena) n’a validé que les candidatures de deux partis proches de la mouvance présidentielle.

Elu en 2016, Patrice Talon est régulièrement accusé de dérive autoritaire. Plusieurs opposants font l’objet de poursuites judiciaires ces derniers mois dans le cadre d’une lutte contre la corruption qualifiée de chasse aux sorcières par ses détracteurs.