Me Renaud Agbodjo, l’avocat de Boni Yayi a confirmé l’information ce jour sur Frissons Radio.  Durant sa dernière sortie médiatique sur RFI et France 24, Patrice Talon avait invité l’ancien président de la république Boni Yayi à rentrer au pays.

« Mon bureau suit de près l’évolution de la situation en Guinée », prévient Fatou Bensouda



Il a souligné avec force sur le fait que « les événements post-électoraux étaient désormais du passé, et qu’il faut l’union de tous pour la construction du Bénin ». Me Renaud Agbodjo a précisé que le retour de Boni Yayi, ne dépend pas de la loi d’amnistie votée il y a quelques jours à Porto Novo.

L’avocat de Boni Yayi a été très clair. D’après lui, Boni Yayi n’a pas fait l’objet de poursuites pénales. « Boni Yayi n’a jamais fait objet de procédure pénale dans le cadre des évènements aux élections législatives. Il n’a pas fait l’objet d’une inculpation, il n’a pas fait l’objet d’un mandat d’amener encore moins d’un mandat d’arrêt », a-t-il confié.

Togo / Recrutements pour le Canada : l’ANPE fait une importante mise en garde

Renaud Agbodjo a précisé que l’ancien chef de l’Etat ne tire pas profit de la loi d’amnistie votée par l’assemblée nationale. Il est donc clair que le retour de Boni Yayi au bercail n’est pas dans les brefs délais.

Avec Benin Times