Bénin / Parrainage pour la présidentielle : l’Eglise catholique se prononce

Au Bénin, des parrainages sont requis pour les candidats à l’élection présidentielle du 11 avril 2021.

Une condition quasi-impossible à remplir pour les candidats rivaux au Président Patrice Talon quand on sait qu’il contrôle presque tous les élus habilités à les délivrer.

Alors, dans un rapport de son Observatoire de la gouvernance, l’Eglise Catholique plaide pour leurs suppressions.

Par la voix du Père Nathanaël Soede, Président de l’observatoire, l’Eglise invite : « Le Parlement et la Cour constitutionnelle à prendre les mesures requises pour une suppression du parrainage, celui-ci soulève des problèmes qui rendent difficiles son application ainsi que l’élection présidentielle crédible et pacifique ». Pourtant, le président Talon a promis lors de sa tournée, une vraie compétition avec plusieurs candidats.

 

Demande d’un retour possible pour les Béninois exilés

Autre requête, le retour des Béninois contraints de quitter le pays pour diverses raisons. Pour les victimes des violences liées aux législatives de 2019 l’observatoire réclame l’organisation de funérailles pour les victimes et un geste de compassion pour leurs familles avant les élections.

L’Eglise se mêle aussi du bras de fer qui oppose le Bénin et la Cour africaine des droits de l’homme. Que le Bénin réintègre le protocole qui permet aux citoyens de saisir la CDPH lorsqu’ils se sentent lésés, plaide l’observatoire.

Avec RFI

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Togo : Emmanuel Adebayor aurait trouvé son nouveau club