Bénin : Reckya Madougou veut assigner WhatsApp en justice, les raisons

Déjà recalée pour les élections présidentielles du 11 avril prochain au Bénin, Reckya Madougou annonce avoir été victime d’espionnage à travers son téléphone.

La candidate du Parti “Les Démocrates” ne va pas briguer la magistrature suprême du Bénin après avoir échoué aux portes de la justice. Et visiblement, elle n’en est pas au terme de ses combats.

En effet, Madougou a révélé ce vendredi 26 février 2021, que son application WhatsApp est sous contrôle des espions qui s’offrent le vilain plaisir de publier sur son statut, ses discussions secrètes. Et même ceux des autres partis politiques.

“Déjà, le 06 février 2021, un communiqué malencontreux de l’Union Progressiste s’est retrouvé sur mon statut alors que je n’y avais jamais rien posté auparavant. Un texte qui ne figurait même pas au préalable dans mon téléphone”, a posté Reckya Madougou.

“Cette nuit à 2 h, poursuit-elle, ils ont franchi le rubicon après avoir lu les messages en y extrayant un visuel que j’ai demandé à mon équipe de corriger. Ce visuel, ils l’ont extrait frauduleusement de ma conversation WhatsApp avec les miens et l’ont mis en ligne sur mon statut WhatsApp“, a-t-elle ajouté avant d’annoncer qu’elle va porter plainte.

“Je porterai plainte à l’international contre WhatsApp qui se chargera lui-même de trouver ses hackers de nos téléphones.

Plus d'articles
Voici 5 astuces incontournables pour WhatsApp