Bénin : un escroc se faisant passer pour Jésus-Christ mis sous mandat de dépôt

Le procureur de la république béninoise a reçu, le jeudi 17 janvier 2019, dans son cabinet, un présumé coupable assez mystérieux.

Escroc, Jésus-Christ, fin du monde

Selon les informations, le présumé est soupçonné d’avoir escroqué plus de 100 Millions de FCFA à l’une de ses victimes. Interpellé, le pseudo Seigneur Jésus-Christ n’a pas nié les faits, mais a tenté de justifier le bien-fondé de son acte.

En sa qualité d’envoyé de Dieu, il a prédit la fin du monde pour mars 2015 et avait reçu pour mission de jouer le rôle de passerelle entre ses fidèles et le lieu Céleste. Se faisant, il a réussi à déposséder ses fidèles de leurs biens suite à un long processus d’aliénation.

Le pseudo envoyé de dieu affirmait à ses victimes qu’il a été envoyé pour proclamer « l’évangile éternel ». Les séances de prière étaient faites avec une telle violence, que beaucoup de fidèles ont tardivement pu récupérer leur esprit pour se rendre à la réalité.

Le plaignant escroqué de 100 Millions s’est fait acheter le ciel en investissant cet argent dans la construction de la maison de Dieu.

Auditionné par le procureur de la république, Pierre-Cécil Mètonou qui a eu droit à un cours de dogme de l’illuminé, ce dernier reconnaîtra les plaintes déposées contre lui par sa victime.

Précisons que les faits objets de la plainte remontent aux années 2010. La victime a rencontré l’envoyé de dieu qui prédisait la fin du monde pour mars 2015. Pour permettre aux fidèles de jouir de l’éternité auprès de Dieu, il a convaincu les clients de vendre tous leurs biens et l’argent issu de cette vente devait servir à la construction de la maison de Dieu.

Plusieurs fidèles sont tombés dans le piège de l’autoproclamé Seigneur Jésus en vendant leurs biens. Ils ont même été interdits durant la période de la fin du monde d’utiliser les moyens de télécommunication ou même d’avoir accès à internet.

Plusieurs ont été contraints de quitter leur domicile pour s’installer dans les encablures de la nouvelle église. Mais beaucoup sont sortis de leur sommeil en constatant qu’au terme de la période où devait intervenir la fin du monde, rien n’a changé autour d’eux.

Interpellé suite à des plaintes et présenté au procureur de la république, celui-ci le place sous mandat de dépôt en attendant la suite de la procédure avec comme chef d’accusation, escroquerie par usage de manœuvres frauduleuses.

Similaires