La dot fait partie en Afrique des obligations que le fiancé doit nécessairement verser à la belle-famille lors de la cérémonie de fiançailles. Mais cette dernière s’avère très coûteuse dans certaines coutumes. Le cas du Bénin est inquiétant et a fait réagir le député Nazaire Sado.

Lire aussi: Marvel et Thanos feront leur apparition dans la série des Simpson



En effet, le député Nazaire Sado a introduit à l’Assemblée nationale une proposition de loi pour limiter les frais des « cérémonies ruineuses ». Elle fait partie des lois qui pourraient être examinées au cours de la deuxième session ordinaire de l’année 2019 ouverte mercredi le 23 octobre 2019.

Invité sur la chaîne de télévision Golfe TV, le parlementaire a expliqué les grandes lignes de cette proposition de loi qui devrait élégamment faciliter la tâche aux jeunes qui n’arrivent pas à s’engager dans le mariage.

Lire aussi: Le Togo bénéficie à nouveau de près de 20 milliards de F CFA du FMI

Il a par ailleurs fait observer l’exagération ces dernières années autour de la cérémonie de dot qui en réalité doit être une cérémonie symbolique. C’est donc pour revenir à cette valeur symbolique qu’il a impliqué ce volet dans sa proposition de loi.