Tchaourou, dans le nord du Bénin, la ville d’origine de l’ancien président Thomas Boni Yayi, a connu ce lundi, des violences entre forces de l’ordre et population. Ceci après l’arrestation de deux personnes, selon des témoins et un responsable de la police.

“La police républicaine a procédé à l’interpellation de deux citoyens et les jeunes de la localité ont réagi à ces arrestations arbitraires”, a confié au téléphone une source locale à nos confrères de l’AFP.



“Deux individus identifiés comme les meneurs des violences électorales à Tchaourou ont été effectivement interpellés”, a confirmé un responsable de police. “L’opération a été menée en personne par le directeur départemental de la police républicaine du Borgou“.

Les populations ont pris d’assaut la voie inter-Etat Cotonou-Parakou en brûlant des pneus pour empêcher la circulation.

Des chars, des véhicules blindés, une horde de policiers et militaires armés sont déployés dans la ville surtout au niveau du commissariat.

Pour l’heure, la situation semble être sous contrôle.