« Biens mal acquis » : une amende et 4 ans de prison requis contre l’oncle de Bachar el-Assad

Le Parquet national financier (PNF) a requis lundi à Paris quatre ans de prison et 10 millions d’euros d’amende contre Rifaat el-Assad, oncle du Président syrien Bachar el-Assad, accusé de s’être frauduleusement bâti en France une fortune immobilière estimée à 90 millions d’euros, indique l’AFP.

« Biens mal acquis » : 4 ans de prison et 30 millions d’euros d’amende requis contre Teodorin Obiang

Le procureur a également requis la confiscation de tous les biens immobiliers français, déjà saisis, de ce proche de la présidence syrienne, jugé pour « blanchiment en bande organisée » de fraude fiscale aggravée et de détournements de fonds publics syriens, entre 1984 et 2016. Le Parquet national financier demande notamment la confiscation de deux hôtels particuliers et d’une quarantaine d’appartements dans les beaux quartiers parisiens, ainsi que d’un château et de haras dans le Val-d’Oise, précise l’AFP. La défense plaidera la relaxe mardi.

« Biens mal acquis » : le procès en appel de Teodorin Obiang s’ouvre à Paris

Rifaat el-Assad est jugé depuis le 9 décembre par le tribunal correctionnel de Paris, deuxième procès en France de « biens mal acquis » après celui du vice-président de Guinée équatoriale Teodorin Obiang.

Pakistan : l’ex-président Pervez Musharraf condamné à mort pour haute trahison

Résident britannique de 82 ans, Rifaat el-Assad s’est fait excuser pour raisons médicales et conteste les accusations. Il a été contraint à l’exil en 1984 après un coup d’État manqué contre son frère Hafez el-Assad, père de l’actuel Président syrien.

Plus d'articles
Togo : les députés invités à l’hémicycle le 4 juin prochain