in ,

Bientôt un patch qui vous prévient quand vous sentez mauvais

Il n’est pas rare de trouver un proche dont l’odeur corporelle indispose mais à qui on n’ose pas en faire la remarque. Peut-être par crainte de le vexer.  Et souvent cette transpiration devient gênante sans qu’on le sache nous-même.

C’est pour trouver une solution à ce problème qu’Unilever, propriétaire des marques de déodorant Axe, Dove ou Rexona entre autres, a financé un projet de patch à coller sur la peau avertissant en cas d’émanations désagréables. Ce dernier relié à une application de votre smartphone, envoie alors une alerte du genre « attention : il est temps de se passer un coup de déodorant »

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques essayent de trouver une solution à cette angoisse existentielle. Des chercheurs japonais ont déjà conçu des capteurs portables, capables de reconnaitre certaines odeurs. En juillet dernier, est sorti au Japon un petit scanner portatif à passer sous les aisselles attribuant une note de 0 à 10, selon l’intensité de l’odeur corporelle.

En plus d’aider à lutter contre la mauvaise odeur  de transpiration, la technologie utilisée pour le patch pourrait résoudre d’autres problèmes plus graves. Elle pourrait ainsi aider à mettre au point des emballages intelligents capables de détecter les aliments périmés.

Un prototype et des essais sont prévus pour début 2019.



législative, Togo, 20 décembre, Conseil des ministres

Togo/Contentieux électoral : la Cour constitutionnelle outille les acteurs

Drogba, reconversion, entraineur, manager

Didier Drogba envisage déjà sa reconversion