Birmanie : L’UE dénonce la condamnation politique d’Aung San Suu Kyi

Le Haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a dénoncé ce lundi 6 décembre la “condamnation politique” de la dirigeante birmane déchue Aung San Suu Kyi,

Elle a en effet écopé d’une peine de quatre ans de prison.

Le chef de la diplomatie européenne a jugé dans un communiqué que le verdict prononcé par un tribunal birman à l’encontre de la lauréate du prix Nobel de la paix 1991 était “motivé par des raisons politiques” et non juridiques.

Il a une nouvelle fois appelé, au nom des Vingt-Sept, à la libération immédiate et inconditionnelle de l’ensemble des prisonniers politiques et des personnes détenues arbitrairement depuis le coup d’Etat militaire du 1er février dernier.

Plus d'articles
Togo : l’Unité de Gestion des Projets recrute au nom de la Primature pour ces 34 postes (7 janvier 2021)